Mois : août 2013

Chronique du Japon #3 : A l’université de Meiji

66_0_fr_v2 (Custom)

66_1_fr_v2 (Custom)

66_2_fr_v2 (Custom)

66_3_fr_v2 (Custom)

Bonjour!

Me revoilà avec le 3ème épisode des « Chronique du Japon », la prochaine fois je vous ferai une frise chronologique pour vous situer les épisodes dans mon séjour de deux semaines. Sachez juste que cet épisode est l’avant dernier jour de mon voyage, j’ai donc eu la chance de voir J.Nishi (auteur de « A nous deux Paris! » et « Paris le retour! ») le jour de mon départ et je vous raconterai (presque) TOUT lors du prochain post. Cette rencontre a été riche pour moi je dirai même que ça a été un tournant mais vous comprendrez par la suite (et y aura du gag OVER NINE THOUSAND, promis!).

Pour ce qui est de l’université de Meiji, le cours était situé dans le Media Building. Un bâtiment neuf mais qui n’est pas plus dépaysant qu’une université française. On y rentre comme dans un moulin, les couloirs sont assez calmes et les classes sobres mais apparemment bien équipées. Pour les élèves j’aurai préféré leur faire honneur avec un meilleur descriptif mais j’ai perdu la fiche où j’avais consigné toutes les infos (hobbies, motivation, sport etc …). Leur classe débutait à peine d’où cet exercice pour qu’ils apprennent à se connaître (et surtout avec la curiosité à me connaitre dans les groupes que j’ai intégré). Par la suite Yoko, qui pour la précision est plus que professeur mais responsable des cours de langues (bref! elle est devenue insaisissable! d’où cet invitation à son cours), m’a obtenu un pass visiteur pour que ce puisse visiter leur bibliothèque (qui sert aussi de salle de repos avec des chaises longues et prises usb pour s’allonger en écoutant de la musique devant une baie vitrée la grande classe !!!) et puis j’ai terminé avec une petite ballade dans l’enceinte de l’université.

Bref merci pour ceux qui m’ont lu jusqu’ici (et les autres aussi mais un peu moins … mais je vous aime quand même). Je vais pas tarder à plancher sur la suite car j’ai pas mal de travail qui m’attend.

A+,
Shafton